La logistique durable devient la “nouvelle norme”

Malgré l’instabilité persistante causée par la crise de Corona, l’un des principaux enjeux pour les décideurs en matière de logistique est la durabilité. Mais comment les entreprises parviennent-elles à devenir plus “vertes” face aux obstacles actuels ? La bonne nouvelle est qu’il n’est pas nécessaire de réorganiser l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement.

Les entreprises peuvent déjà créer des effets positifs sur l’environnement par de petits pas et rendre progressivement leur chaîne d’approvisionnement durable. Dans plusieurs secteurs, la crise actuelle est considérée comme un catalyseur de l’innovation. De nouvelles solutions sont également nécessaires dans le secteur de la logistique. Il est crucial de réagir rapidement aux difficultés actuelles et de répondre en même temps aux exigences croissantes en matière de protection de l’environnement et du climat.

La chaîne d’approvisionnement durable comme facteur de compétitivité

Les entreprises doivent intégrer les paramètres environnementaux et sociaux dans leurs systèmes d’objectifs et les inclure dans leurs décisions afin de rester compétitives à long terme. En conséquence, de nombreuses entreprises discutent de stratégies “vertes” alternatives. L’accent est naturellement mis sur le secteur des transports à forte intensité de CO2, en particulier sur les longues distances de transport, comme entre l’Asie et l’Europe. Les entreprises réfléchissent donc à la manière dont elles peuvent agir de manière plus respectueuse de l’environnement.

Une solution de planification numérique assure la transparence et l’efficacité – également dans le transport local

Aujourd’hui, les stratégies et solutions numériques sont indispensables pour contrôler durablement des processus logistiques complexes et mieux planifier les itinéraires et les capacités. La mise en œuvre ne doit pas être coûteuse : Les stratégies et solutions numériques sont aujourd’hui indispensables pour gérer durablement des processus logistiques compliqués et pour mieux planifier les tournées et les capacités. La mise en œuvre ne doit pas être coûteuse : Des prestataires de services comme Swynoo mettent à disposition l’infrastructure nécessaire sous la forme d’une solution Software-as-a-Service. Swynoo aide les entreprises à coordonner la planification et peut être utilisé pour mieux exploiter les capacités de transport et éviter par exemple les trajets à vide. Cela permet d’économiser de l’argent sur l’essence, de désengorger le trafic et de préserver l’environnement.

Le bilan CO2 comme point de départ pour plus de durabilité

Un inventaire ou une analyse de la situation existante s’impose dans tous les cas. Après tout, le calcul de sa propre empreinte CO2 fournit aux entreprises des informations précieuses pour découvrir des possibilités d’optimisation et améliorer ainsi le bilan CO2. Les entreprises qui ont déjà franchi cette étape progressent souvent plus rapidement vers une logistique “verte” que leurs concurrents moins actifs – et à moindre coût.

Guide étape par étape de la gestion à long terme de la chaîne d’approvisionnement

Bien sûr, aucune chaîne d’approvisionnement ne peut être simplement “verte”, mais il existe une variété d’approches pour rendre une chaîne d’approvisionnement plus durable en théorie. La clé est de découvrir les bons leviers dans votre propre organisation, d’établir des alternatives aux processus existants et de transformer progressivement le SCM. D’une part, il s’agit d’optimiser durablement les modes de transport ainsi que les emballages ; d’autre part, les exigences de traçabilité, de transparence et de conformité augmentent. Les entreprises doivent intégrer la durabilité environnementale dans la conception et la gestion de leurs processus logistiques, coopérer avec des partenaires tournés vers l’avenir et se projeter dans le futur afin de rester compétitives. La logistique verte et la durabilité ne sont plus des obligations facultatives, mais deviendront la “nouvelle norme” à l’avenir, ce qui les rendra pertinentes pour la concurrence.